Accueil » Mariage » 6 traditions de mariage qui perdurent et se modernisent

6 traditions de mariage qui perdurent et se modernisent

par | Mariage | 0 commentaires

Vous avez déjà entendu parler de Jarretière, du Pot de Chambre, ou bien au Mariage de votre Supote (Super-Pote), on vous a demandé de vite trouver un objet bleu pour la mariée ? Ah les traditions de mariage…tout le monde le fait, mais pourquoi ? Et en quoi consistent-elles précisément ?

Ces traditions ont traversé les siècles et dépassé les clivages régionaux, pour fêter l’Amour et le Mariage dans sa plus belle version. Et c’est ce que les Mariés recherchent encore aujourd’hui, en perpétuant ces usages et en les adaptant. A chacun son symbole et ses adeptes, mais autant en connaître les origines avant de s’y adonner, non ? Alors c’est parti !

Tradition 1 : Dormir séparément la veille du Mariage

Il s’agit d’une tradition ancienne puisqu’on a du mal à remonter à son origine, mais tous les pays s’accordaient sur ce fait : les futurs époux dormaient au domicile familial la veille du mariage. Plusieurs raisons sont énoncées en fonction des différentes cultures : l’idée étant tout d’abord de symboliser ce passage du domicile familial à celui du nouveau foyer, mais aussi d’éviter que les fiancés ne changent d’avis (charmant…), ou pour éviter que le mariage ne soit consommé à l’avance et que l’homme ne se désiste (entrainant bien sûr le déshonneur de la femme, qui aura du mal à retrouver un nouveau mari à l’issue..).. Bref, les choses et les valeurs changent (heureusement !).

Du coup, il est d’usage (quand c’est possible !), que les Futurs ne logent pas au même endroit la veille du mariage. Se confond aujourd’hui la tradition et une volonté certaine de vouloir surprendre l’autre le Jour J. Il devient ainsi évident que d’un point de vue logistique, soit on se trimbale pendant 24h avec un masque de nuit pour éviter de surprendre un bout de la robe ou de la cravate du Futur, soit on opte pour se faire inviter chez les témoins pour passer la nuit….. quitte à risquer une nuit blanche parce que se coucher et être en forme le jour de son mariage devient un concept tellement désuet de nos jours…. 

Tradition de Mariage 2 : La Jarretière

La jarretière était initialement une pièce de lingerie qui servait à maintenir les bas au Moyen-Âge. Rien de sûr concernant la tradition de la jarretière de mariage mais on se rapprocherait plutôt du XIVe siècle en Angleterre un soir de bal où le roi Edouard III dansait avec sa maîtresse, la comtesse de Salisbury. C’est à ce moment que cette dernière perdit sa jarretière, entrainant de nombreuses railleries. En galant homme il ramassa la jarretière et clama « Messieurs, honni soit qui mal y pense ! ». De certains, il la noua ensuite à sa propre jambe gauche. De cette anecdote s’en suivra la création par le roi, de l’Ordre de la Jarretière, qui est l’ordre de chevalerie le plus prestigieux d’Angleterre, avec pour emblème une jarretière de velours bleu portée au mollet gauche pour les hommes et au bras gauche pour les femmes, et dont la devise est « Honni soit qui mal y pense »…. Quel homme cet Edouard III….

De nos jours, cette tradition a dérivé en un jeu dans le but de faire gagner un peu de sous à la cagnotte des mariés. Il s’agit donc d’une vente aux enchères, suivant une mise en scène où la mariée va ainsi remonter sa robe jusqu’à mi-cuisse, dévoilant au fur et à mesure la jarretière. Il faut donc que les convives se prêtent au jeu, et c’est à celui qui aura annoncé la plus grosse enchère qui remportera la jarretière. Il est d’usage même qu’une fois le gagnant de l’enchère dévoilé, celui-ci offre la jarretière à la mariée. Cette vente n’étant donc qu’un prétexte pour augmenter la cagnotte des tourtereaux.

L’idée de cette mise en scène un brin misogyne ne vous enchante pas, mais vous avez vraiment envie de partir au Japon en voyage de noces ? Et bien optez pour vendre des tickets à gratter (à fabriquer soi-même bien sûr pour minimiser les frais => plein de tutos faciles sur ETSY !!), avec « PERDU » ou « GAGNE », ou encore organisez une Tombola !

Tradition de Mariage 3 – Ouverture de Bal – La première danse de la Mariée avec son Père

Il s’agit ainsi de la « dernière » danse entre père et fille, symbolisant la passation du père à l’époux.  C’est donc après quelques pas ou bien après la fin de la danse, que le père ira donner la main de sa fille à son nouvel époux. Il était d’ailleurs coutume qu’ensuite, le père de la mariée aille inviter la mère du marié à danser, afin de sceller l’alliance entre les deux familles.

De nos jours, cette tradition tend à se perdre, puisque les mariés optent plus volontairement pour une danse en couple directement, ou une chorégraphie surprise offerte à leurs invités. Malgré tout, les Papas sont rarement oubliés, puisque même s’il ne s’agit pas de la première danse, il y en aura forcément une à un moment de la soirée.

Tradition de Mariage 4 – Le Lancer de Riz

Cette tradition issue d’un ancien rite païen provenant de l’Antiquité, consistait à lancer des céréales sur les jeunes époux afin de leur apporter fécondité et prospérité ; et le riz car il était majoritaire sur les cultures.

De nombreuses communes interdisent depuis une dizaine d’années le lancer de riz afin éviter de bousculer les régimes alimentaires de certains oiseaux, ou encore pour le nettoyage que cela entraine.

On pourra ainsi dépoussiérer cette tradition en remplaçant le riz par :

  • Des cotillons ou confettis (que vous aurez vraisemblablement l’obligation de balayer dans la foulée !!) ;
  • Des pétales de roses ou de fleurs de lavande ;
  • Des Bulles : de plus en plus de mariés se voient entourés de bulles à la sortie de la Mairie ou de la cérémonie religieuse. C’est effectivement du plus bel effet sur les photos si plusieurs critères sont remplis : BEAUCOUP de bulles en simultané (il existe des « machines bulles » si vous avez la flemme ou bien si il y a peu de convives) ; un rayon de soleil pour mieux apercevoir les reflets ; et surtout…. peu ou pas de VENT !! Sinon, d’une, vous aurez du mal à les faire, et de deux, vous aurez à peine le temps de la souffler, qu’elle sera déjà partie !!! Et même avec le mode rafale de l’appareil photo ça donnera pas grand-chose…

Tradition de Mariage 5 – Le Pot de Chambre

Il s’agit d’une tradition sur le retour qu’on n’attendait vraiment pas, surtout dans sa version la plus originelle !! Initialement on parle d’une tradition aveyronnaise : ça c’est encore un coup des ancêtres de Lauriane… ou des 3 Cafés Gourmands… ah ils sont corréziens ? c’est pareil ! 😉. Les mariés devaient aller se cacher pour leur nuit de noces, et les invités se devaient de venir la perturber, ou bien de venir les réveiller avec ce fameux pot de chambre rempli des restes de boissons et de nourriture de la soirée de mariage tout ça pour les remettre en forme !!…. y a que des Aveyronnais pour être d’attaque après ça….

Pour les puristes, ils récupèreront donc des restes d’alcool de la soirée pour les mélanger dans un pot de chambre (personnalisé pour que les mariés le gardent ensuite en souvenir sympa !!), et après avoir retrouvé les mariés cachés, l’honneur revient à Madame d’y goûter, puis le marié, et les invités présents. Certains iront pousser le vice en cherchant à donner une couleur marron à la mixture avec de la consistance, décorée de papier toilette…. Et d’autres encore remplaceront l’alcool par des bananes au chocolat, pour le rappel à l’utilité initiale du pot de chambre.

Mais pour la majorité, le jeu consistera surtout à retrouver où ont dormi les mariés (le jeu du chat et de la souris débutera donc dès la réservation du logement pour la nuit de noces !), afin de les réveiller !! L’objectif étant ainsi soit de les surprendre en train de dormir et de prendre une super photo du filet de bave et des beaux cernes 😉, soit de les réveiller en sursaut, et toujours en photo ou en vidéo évidemment !!

Tradition de Mariage 6 – Les 4 Porte-Bonheurs

« Porter quelque chose de bleu, quelque chose de neuf, quelque chose d’emprunté, quelque chose de vieux »

La tradition des porte-bonheurs viendrait d’Angleterre dans le courant du 19e siècle afin de mettre toutes les chances de son côté pour son mariage. Ces quatre objets sont finalement des symboles et souhaits de chance pour l’avenir : l’objet neuf représentant la nouvelle vie des époux, celui qui est « vieux » va représenter le lien de la mariée avec sa famille, « l’emprunté » apporterait la chance – d’autant qu’il est censé être emprunté à une femme mariée et ayant un mariage heureux évidemment !! – , et enfin, l’accessoire « bleu » symbolise la pureté et la fidélité.

Si vous n’êtes pas inspirés pour trouver des objets, en voici quelques idées :

  • De Vieux : (on évitera les sous-vêtements, ça serait dommage…), un bijou de famille qui aura ainsi également une valeur symbolique et émotionnelle,
  • De Neuf : des boucles d’oreilles achetées quelques jours avant, un accessoire pour les cheveux, et vous pouvez toujours considérer la robe de mariée si vous ne souhaitez pas surcharger votre allure globale.
  • De Bleu : une perle dans les cheveux, une pierre précieuse ou semi-précieuse bleue sur l’un de vos bijoux (lapis-lazuli, saphir, calcédoine, topaze, etc … d’ailleurs chaque pierre ayant une signification particulière, c’est l’occasion de choisir celle qui vous inspire le plus !!), et si vous préférez ne pas dépareiller avec la robe, on optera pour une jarretière avec des touches de bleu, comme ça, ni vu ni connu j’t’embrouille !!
  • D’Emprunté : (idem pour les sous-vêtements bien sûr……..), de toute façon, à moins d’avoir une robe de mariée prêtée par une amie, on évitera tout ce qui est habillement ; dans la subtilité, on pour se faire prêter un produit cosmétique, genre un mascara, ou bien un vernis à ongles ; un paquet de mouchoirs (problème c’est que le concept de l’emprunt c’est qu’il va falloir les rendre à un moment donné….) ; et si au dernier moment vous aviez complètement oublié cette tradition, vous piquez un billet ou une pièce de monnaie à un de vos invités, que vous glissez dans le corsage et c’est réglé !! N’oubliez pas de le rendre quand même… sinon le porte-bonheur ne marchera pas !! 

Pour respecter la tradition mais en mode Fun, vous pouvez également jouer sur l’expression, et « emprunter » la façon de parler à Marie-So en finissant toutes vos phrases par « Boudu Con », ça aura le mérite d’être drôle au moment du « Je le Veux…. Boudu Con ! » …. Ahahaha !!

Bon évidemment vous pouvez également faire un COMBO en faisant fabriquer un bijou à partir de la broche de l’arrière grande tante Mady, qui sera composée d’un saphir, et vous l’offrez à votre Supote (Super-Pote) pour qu’elle vous le prête pour le Jour-J (on choisira avec soin la Supote d’ailleurs…..)… mais vous avouerez que c’est un peu tordu…

Et encore vous n’avez pas tout vu !!!… Il existe encore de nombreuses coutumes qui sont presque inscrites dans nos gènes tant et si bien qu’on n’y fait même plus attention (le bouquet de la mariée, le voile, etc..). Et même si on souhaite faire de notre mariage un jour Exceptionnel, on usera de ces traditions comme support, parce que s’appuyer sur le passé, c’est faire dans le présent, un pas assuré vers le futur 😉.

Connaissez vous des traditions qui vous ont surpris, ou vous ont fait rire ? Ou à l’inverse, qui vous ont choqué et que vous n’envisagerez pas du tout pour votre mariage ? Dites-nous tout !!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un évènement de prévu?
Téléchargez notre Bullet Journal spécial organisation d'évènement !

En tant que spécialistes de l'organisation, nous sommes des adeptes du Bullet journal !
Nous en avons réalisé un tout spécialement pour vous, essayez-le ! Il est gratuit ;)

Et voilà ! Vous n'avez plus qu'à l'enregistrer dans vos dossiers ! ;)

Pin It on Pinterest

Share This
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En continuant sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accepter